Les dangers de la vie à la montagne

Val Thorens

En cette Épiphanie, cela fait un mois et demi que nous sommes, mon homme et moi, installés à Val Thorens (le temps passe à une vitesse!).
Avec les fêtes de fin d'année, nous n'avons pas chômé. L'hôtel s'est bien rempli et nous avons tous travaillé dur pour satisfaire la clientèle, celle-ci fût d'ailleurs ravie, l'ambiance des deux réveillons étaient au top. 
La semaine dernière, les températures ont chuté jusqu'à -10 °C autant vous dire que l'envie de rester au lit était très difficile à combattre, d'autant plus que nous avons choppé un symptôme grippal très sympa avec fièvre, toux et grosse fatigue. Mais avec un bon traitement (= dopage) à base de cortisone, nous nous sommes remis en moins de deux. 
Le soir du 31, nous avons fini le travail à minuit, nous avons donc eu la chance d'admirer le joli feu d'artifice sur Val Thorens ainsi qu'un magnifique lâcher de lanternes rouges depuis l'hôtel. L'atmosphère était vraiment magique, nous avons été émerveillés devant tant de beauté.  
Maintenant que les fêtes sont passées, l'activité à l'hôtel est moins intense et me laisse le temps d'écrire (alléluia!).
Val Thorens
Je souhaite partager avec vous mes découvertes et impressions sur la vie ici, au coeur des Alpes, à 2300 mètres d'altitude, car on ne vit pas ici comme on vit à Paris ou en Corse, il y a de nombreuses choses à savoir pour passer un agréable séjour.

Aujourd'hui, je vais donc lister pour vous les nombreux dangers de la vie en altitude et vous donner quelques conseils pour les éviter.

Pour commencer, un des plus gros danger quand il fait très froid: le verglas! Déjà deux belles chutes pour moi sur le chemin du travail, heureusement sans dégâts majeurs à déplorés! 

Le verglas sait se faire discret, sous la neige ou sur le bois, une fois les pieds dessus vous êtes foutus ! 
Mon conseil: acheter des chaussures adaptées et éviter autant que possible de marcher sur les zones à risques en empruntant les escaliers munis de revêtement anti-dérapant ou bien en prenant les transports en communs (quand il y en a!).

Deuxième danger majeur: les skieurs et snowboardeurs qui vous foncent dessus, car un piéton qui traverse une piste pour aller travailler n'est apparemment pas prioritaire...
Mon conseil: attendre patiemment et ne prendre aucun risque car en cas de collision vous serez plus que perdant! 

Troisième danger: les chutes à ski ou à snow (tout le monde se retrouve le cul par terre au moins une fois). 
Je vous parle en connaissance de cause car m'étant initiée au snowboard, les gamelles furent au rendez-vous. 
Mon conseil: Louer ou acheter des protections (coccyx, dos, genoux, poignets,...).

Quatrième danger: la nuit (alcool, drogues,...).
Val Thorens est une station très populaire, les touristes sont en général jeunes et étrangers. Par horde, ils se saoulent et vous disent bonjour en titubant. Si ça s'arrête là, rien de bien dangereux (à part pour eux parce qu'alcool+froid+verglas = j'aimerais bien voir le résultat...) mais en revanche, cela peut s'avérer dangereux si les comportements se font agressifs. 
Pour le moment, je n'ai fait face à aucune agressivité de ce type mais j'imagine que cela doit arriver donc je souhaitais vous en glisser un mot. 
Mon conseil: éviter de se balader seul le soir. 
Il faut noter une forte présence d'agents de sécurité le soir qui, je pense, sont là justement pour éviter ce genre d'ennuis. 

Un danger qui n'en est pas vraiment un: le froid.
Les températures ici peuvent facilement descendre en dessous de zéro, ce qui peut provoquer, si l'on est pas bien protégé: grippe, pneumonie, otites, lèvres gercées, irritations de la peau,... 
Mon conseil: Ne jamais sortir sans: gants, baume à lèvres, bonnet ou capuche, écharpe et pull assez chaud. Hydrater sa peau et boire beaucoup d'eau.

Enfin, quelques dangers liés à l'altitude: problèmes respiratoires, phlébites, dépression,... 
Dans ce genre de cas, une visite chez le médecin est OBLIGATOIRE. 

ps: j'ai adoré le snowboard, la sensation de glisse n'est pas du tout la même que sur des skis, l'équilibre est beaucoup plus important. 
La principale difficulté pour le débutant, c'est le freinage. 
N'ayant que peu pratiqué pour le moment, je ne peux vous en dire grand chose de plus, mais bientôt nous réitérerons l'expérience et je vous raconterai cela avec plus de détails. 

Je vous souhaite à tous une bonne année! 
A bientôt!

You May Also Like

0 commentaires