Mes dernières lectures #8

by - 29.8.18

Mes dernières lectures

Pas de gros coup de coeur à vous présenter aujourd'hui mais trois romans aux genres très différents: un roman comique sur une famille préhistorique peu ordinaire, une romance épistolaire réjouissante et un thriller très décevant. On y va?

Pourquoi j'ai mangé mon père de Roy Lewis


Résumé:
Une famille préhistorique ordinaire : Édouard, le père, génial inventeur qui va changer la face du monde en ramenant le feu ; Vania, l'oncle réac, ennemi du progrès ; Ernest, le narrateur, un tantinet benêt ; Edwige, Griselda et d'autres ravissantes donzelles...
Ces individus nous ressemblent : ils connaissent l'amour, la drague, la bataille, la jalousie. Et découvrent l'évolution. Situations rocambolesques et personnages hilarants pour rire et réfléchir.
Un miroir à consulter souvent.


Mon avis:
J'ai frôlé la panne de lecture à cause de ce roman complètement surréaliste et loufoque.
Nous suivons les aventures d'une famille préhistorique qui semble connaître d'avance l'avenir de l'humanité. Les personnages parlent comme des hommes du XXe siècle.
Le père de famille, Edouard, est frustré du retard qu'il pense que sa famille a pris par rapport à l'évolution. Il commence donc à chercher à tout prix à améliorer le confort d'existence de sa famille, il récupère par exemple le feu au sommet d'un volcan, et fait plein d'autres découvertes de façon tout aussi extraordinaire.
J'ai eu un peu de mal à m'habituer à l'humour très particulier de Roy Lewis, très cocasse, mais j'ai fini par y prendre goût sur la fin, l'écriture étant assez fluide.
L'auteur glisse dans son récit quelques avertissements quant aux dangers de l'évolution humaine et le message est d'autant plus efficace que transmis par des hommes préhistoriques, qui se trouvent être nos ancêtres.
Malgré ces bons côtés, je ne relirai pas ce livre et ne le recommande pas vraiment car il y a beaucoup mieux sur les rayons de librairie!
Ma note: 2/5

Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer


Résumé:
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

Mon avis:
Il s'agissait d'une relecture pour moi, et même si l'effet de surprise était moins présent, j'ai passé un agréable moment.
Je ne suis pas trop attirée par les romances, trop souvent niaises et attendues, mais ici, vous pouvez vous laisser tenter.
Nous suivons Emma et Leo, qui se sont rencontrés virtuellement à l'occasion d'une erreur de destinataire dans l'envoi d'un mail. De fil en aiguille, une complicité va naître entre les deux protagonistes.
Cette romance épistolaire est charmante, les personnages sont attachants.
Le roman se dévore car il n'est pas très long et qu'il n'est composé que de mails. De plus, comme il s'agit d'un échange, on a toujours envie de connaître la réponse, les réactions de l'autre au message précédent.
C'est une histoire d'amour 2.0. Où s'arrête le fantasme et où commence l'amour? Telle est la question.
En effet, ces deux personnages ne se sont jamais vus et sont juste tombés sous le charme d'une façon d'écrire, d'un être virtuel.
J'ai donc lu avec passion et intérêt ce court roman et j'ai hâte de me procurer la suite pour connaître la fin de cette romance unique et fragile.


Ma note: 3/5

Expiation de Patricia Cornwell

Résumé:
Injustement accusée du meurtre de son amant, Maggie sort de prison après douze années de souffrances, bien décidée à refaire sa vie, dans la petite ville de Nouvelle-Angleterre où elle a trouvé un emploi de journaliste.
Mais si un amour naissant lui rend l'espoir, elle doit bientôt affronter l'hostilité des habitants, la suspicion de ses collègues et, surtout, les agissements d'un ennemi secret, qui semble tout connaître de son passé et la poursuivre d'une haine inexpiable...


Mon avis:
Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de thriller et c'était donc avec enthousiasme que je démarrais ma lecture.
Mais quelle ne fut pas ma déception!
Je n'avais jamais lu de Patricia Cornwell mais la quatrième de couverture mentionnant l'admiration de Stephen King et Mary Higgins Clark, avait aiguisé mon intérêt.
Je saurais dorénavant qu'il faut toujours se méfier de ce genre d'arguments marketing...
Le résumé avait l'air, lui aussi prometteur, nous suivons le retour à la vie normale de Maggie, qui  sort de prison et trouve un poste de journaliste en Nouvelle-Angleterre. C'est l'occasion d'un nouveau départ sauf que tout ne se passe pas comme prévu.
L'intrigue n'est pas originale, le suspens peu présent sauf sur la fin mais il n'y a aucune vraie surprise.
J'avais tout compris, ou presque, au milieu du roman.
Les personnages ne sont pas très approfondis, je ne m'y suis pas attachée. L'écriture de l'auteur est plate, sans intérêt.
En gros, passez votre chemin, il y a bien mieux à lire ailleurs!

Ma note: 1/5

Toutes mes chroniques lecture:



You May Also Like

0 commentaires