Mes dernières lectures #10

by - 12.9.18

Mes dernières lectures

Lire a un prix, en tout cas, c'est ce qu'on pourrait croire. Il existe pourtant plein de moyens d'avoir accès à la lecture gratuitement.

Vous pouvez lire en bibliothèque, échanger des livres avec des amis, dénicher de petits trésors dans les boîtes à livres et bibliothèques solidaires.
Si vous avez un blog ou une chaîne youtube sur la littérature, vous pouvez demander des services presse aux maisons d'édition.
Les trois livres que je vous présente aujourd'hui sont tombés dans le domaine public, cela signifie que vous pouvez les lire gratuitement en format numérique (ce fût mon cas).
En France, l'oeuvre d'un auteur fait parti du domaine public 70 ans après sa mort.
Vous pouvez lire un sacré paquet d'oeuvres classiques!
Je vous ferai sûrement un article sur les auteurs incontournables à découvrir gratuitement.

Aujourd'hui, donc, alors que ma pile à lire tourne autour d'une centaine de livres, c'est donc trois livres lus sur internet que je vous présente.
Il s'agit de trois classiques de la littérature, trois oeuvres majeures: Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, Dracula de Bram Stoker et le Joueur d'Echecs de Stefan Sweig.

↓↓↓

Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry


Résumé:
«Le premier soir, je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors, vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait : “S'il vous plaît... dessine-moi un mouton !” J'ai bien regardé. Et j'ai vu ce petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement...».

Mon avis:
Enorme coup de coeur (est-ce une surprise?) pour ce court conte philosophique d'une beauté et d'une sensibilité incroyables.
C'est l'histoire d'une rencontre, celle d'un aviateur perdu en plein désert et d'un petit prince tombé du ciel.
Le récit est plein d'imagination, de poésie et de délicatesse. Il est très justement servi par des illustrations charmantes.
Antoine de Saint-Exupéry aborde des thèmes universels comme la beauté ou la mort et tente de transmettre certains messages, certaines valeurs, comme l'amour, la tolérance et le respect (notamment de la nature).
Je comprends maintenant parfaitement pourquoi il fait parti des livres préférés des français et des classiques de la littérature.
A mettre entre toutes les mains, pour s'enchanter face à tant de pureté et d'imagination.

"On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux."
 "Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne."
"Mais si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde."

Ma note: 4,5/5

Dracula de Bram Stoker

Résumé: 
En arrivant dans les Carpates, le clerc de notaire londonien Jonathan Harker est épuisé par son périple. Mais son client et hôte, le comte Dracula, a tout prévu : une chambre lui a été retenue à l'auberge pour la nuit, en attendant de rejoindre le château en calèche. Mais pourquoi les habitants du village se signent-ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur dit où il compte se rendre ? Pourquoi lui fait-on cadeau d'un crucifix et de guirlandes d'ail ? Malgré ces mises en garde, Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées, ces loups qui hurlent dans le lointain ont de quoi faire frissonner. Mais enfin, tant de superstitions au cours du XIXe siècle ! Jonathan est un homme raisonnable...

Mon avis:
Combien de fois j'ai entendu parler de ce livre, je ne saurais le dire. J'avais en première intention, envie de le découvrir au cours d'un challenge lecture d'Halloween, mais finalement, je me suis laissée tenter en plein mois d'août.
Bram Stoker publia Dracula en 1897 et avec cette oeuvre, l'auteur ouvre la voie à la littérature gothique sur le thème des vampires.
Le récit est épistolaire, composé des différents journaux et témoignages des personnages, cela m'a rappelé le procédé notamment utilisé par Wilkie Collins dans le roman La Dame en blanc publié en 1860.
Je trouve ce procédé narratif intéressant, il sied bien aux intrigues mystérieuses et permet d'approfondir la psychologie de chacun des protagonistes.
L'ambiance gothique et la noirceur de l'histoire m'ont fait frissonné, j'ai adoré en apprendre plus sur les vampires, les superstitions qui s'y rattachent et leur mode de vie.
Chose importante pour moi également, les lieux où se déroulent les événements sont variés, ce qui permet un vrai voyage, entre l'Angleterre et la Transylvanie.
Les personnages sont attachants, mention spéciale pour Mina Harker, une femme intelligente et courageuse que j'ai adoré, et Van Helsing, professeur hollandais très charismatique.
Tous les protagonistes sont intéressants, seul le comte Dracula est peu approfondi (au niveau psychologique) mais cela est voulu puisqu'il est présenté comme un monstre inhumain.
Gros point positif sur la dernière partie du roman, qui fait place à un retournement de situation rocambolesque et à une fin épique.
Je vous recommande donc chaleureusement cette lecture angoissante mais captivante.

Ma note: 4/5

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

Résumé:
Qui est cet inconnu capable d’en remontrer au grand Czentovic, champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu’antipathique ? Peut-on le croire, quand il affirme qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans ? Les circonstances dans lesquelles l’homme a acquis cette science sont terribles. Elles nous renvoient aux expérimentations nazies sur les effets de l’isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges. Une fable inquiétante, fantastique, qui, comme le dit un personnage avec une ironie douloureuse, « pourrait servir d’illustration à la charmante époque où nous vivons ».

Mon avis:
Auteur autrichien mondialement connu, il me tardait de découvrir l'oeuvre de Stefan Sweig.
En 2018, celle-ci est tombée dans le domaine public, c'est donc avec bonheur que je me suis lancée dans la lecture de la nouvelle majeure de l'auteur: Le Joueur d'Echecs.
Nous y suivons un autrichien, sur un bateau à destination de Buenos Aires, qui fait la rencontre, tout d'abord, du champion du monde d'échecs, Mirko Czentović, puis d'un mystérieux homme pâle qui a, lui aussi, un don incroyable pour ce jeu. Une partie va révéler le talent de l'inconnu qui finira par conter son histoire au narrateur.
Monsieur B., cet aristocrate anonyme, explique au narrateur comment il a finit par devenir un as des échecs, enfermé et seul pendant un an dans une chambre d'hôtel, et subissant inlassablement des interrogatoires.
L'écriture de Stefan Sweig est agréable, c'est un très bon conteur d'histoire.
L'originalité de l'intrigue m'a charmé, j'adore lire des nouvelles, le rythme me correspond bien.
Stefan Sweig écrit cette nouvelle dans les semaines qui précèdent son suicide. En effet, l'auteur est tourmenté par le cours de l'histoire, les deux guerres mondiales, son exil forcé.
Apatride et déçu, dans Le Joueur d'Echecs, l'auteur se livre, dénonce les barbaries nazies, explique la folie des victimes, leurs traumatismes.
Une oeuvre majeure, accessible, qui dit tout le malheur d'un homme détruit.

Ma note: 4/5

🔻🔻🔻


Quelles ont été vos découvertes littéraires?

Des coups de coeur parmi les livres de la rentrée littéraire?

You May Also Like

0 commentaires