Mes dernières lectures #19 - Bandes dessinées

by - 14.11.18

Mes dernières lectures

Comme chaque semaine, voici les chroniques de mes dernières lectures
Au programme: trois bandes dessinées très différentes lues dans le cadre du vote public pour le prix SNCF du polar 2019.



Commissaire Kouamé, tome 1: Un si joli jardin de Marguerite Abouet et Donatien Mary

Publié le 9 novembre 2017 chez Gallimard, 104 pages

Résumé de l'éditeur:

Abidjan. Un homme a été mystérieusement assassiné dans un minable hôtel de passe. 
Personne n'a rien vu... et l'enquête doit rester discrète sous peine de défrayer la chronique, car la victime n'est autre que Traoré Compliqué, le célèbre magistrat ! Le grand commissaire Marius Kouamé est immédiatement mis sur l'affaire. 
Accompagné d'Arsène, son fidèle adjoint, il traque les suspects en tout genre, qui n'ont qu'à bien se tenir, car les tortures infligées par les deux flics sont aussi incongrues qu'efficaces !

Mon avis:

Une bande dessinée loufoque au dessin comique riche en couleurs. L'intrigue n'est pas exceptionnelle, j'avais deviné le fin mot de l'histoire très vite. 
En revanche, le voyage en Côte d'Ivoire est dépaysant et instructif, l'humour au rendez-vous.
Le personnage de Marius Kouamé est très drôle, il est intelligent mais impitoyable, pratique couramment la torture.
L'auteure Marguerite Abouet, née à Abidjan en 1971, donne à voir une Afrique certes violente mais  aussi attachante, complexe, avec un ton bien particulier.

Ma note: 3/5

Commissaire Kouamé


★★★


Sudestada de Juan Sáenz Valiente

Publié le 26 avril 2018 chez Michel Lafon, 125 pages

Résumé de l'éditeur:

Georges est un détective peu scrupuleux. Il a un sale caractère, il est mal aimable. Les affaires matrimoniales, il en a soupé. Il n’est pas payé pour faire du social. 
Quand le mari de la célèbre chorégraphe Elvira Puente débarque dans son cabinet, persuadé qu’elle a un amant, Georges est loin de se douter que cette enième filature va bouleverser sa vie…

Mon avis:

Enorme coup de coeur pour cette bande dessinée originale et onirique. 
Le personnage principal, Georges est un vieux détective, sans foi ni loi. 
Un jour, il se retrouve missionné par un homme pour suivre sa femme et découvrir ses passe-temps secrets.
Alors qu'il la suit, il découvre une chorégraphe passionnée, qui occupe en grande partie son temps libre en cultivant sa créativité.
Notre petit détective va être bouleversé par ses découvertes, lui, d'ordinaire mesquin et sans compassion, va s'émouvoir, s'ouvrir aux autres. L'évolution du personnage est touchante. 
L'art peut changer les hommes et le monde en donnant à voir le beau dans la magie des choses simples.
Les dessins sont sublimes, le choix des couleurs parfait pour instaurer une ambiance mélancolique, poétique à la bande dessinée.
L'originalité de l'intrigue, des personnages et des dessins m'ont d'abord surprise puis conquise. 
Par contre, je ne comprends pas vraiment pourquoi il a été sélectionné pour le prix du Polar étant donné que ce n'est pas vraiment un thriller ni un roman noir, enfin à mon sens.

Une très belle découverte, une oeuvre sensible et intelligente.

Ma note: 4/5

Sudestada

★★★

Midi - Minuit de Doug Headline et Massimo Semerano

Publié le 22 juin 2018 chez Dupuis, 176 pages

Résumé de l'éditeur:

1999. Deux cinéphiles français, François Renard et Christophe Lemaire, passionnés de cinéma bis, s'apprêtent à vivre une belle aventure : se rendre en Italie pour y interviewer le réalisateur Marco Corvo, cinéaste mythique que nul n'a revu depuis vingt-cinq ans, après son dernier film inachevé.

D'abord impressionnés par Corvo, les deux Français vont vite se trouver captivés. Au fil de l'interview, qui s'étendra sur plusieurs jours, apparaît le portrait d'un cinéma populaire aujourd'hui disparu : images bariolées et baroques de genres oubliés, péplums, westerns, giallos ou films d'épouvante gothiques...

En parallèle, dans leur sillage, débute une série de meurtres sanglants. Toutes les victimes, retrouvées brûlées, étouffées sous des films ou les yeux crevés, sont des critiques de cinéma ayant autrefois vilipendé les films de Corvo.

Mon avis:

Cette bande dessinée plaira certainement aux cinéphiles.
L'intrigue se déroule à Bologne et dans les environs, où deux journalistes spécialisés sont en mission pour interviewer un réalisateur italien oublié.
La BD propose une plongée dans le cinéma de genre italien.
Plusieurs assassinats de critiques de cinéma se produisent et un inspecteur mène l'enquête.
J'ai été séduite par l'univers de la BD, j'ai apprécié en apprendre davantage sur le cinéma bis italien.
Les dessins sont colorés et assez classiques.
En ce qui concerne l'intrigue policière et les personnages, je n'ai pas accroché du tout, je trouve que l'ensemble manque d'originalité. La fin m'a paru irréaliste et déjà vue.

Ma note: 2/5

Midi-Minuit


Connaissiez-vous l’un de ces romans ?
Que lisez-vous en ce moment ?

Cet article contient des liens affiliés Amazon. En commandant via ces liens, vous participez à soutenir mon activité sur ce blog. Le prix reste le même pour vous. Sinon, n’hésitez pas à vous fournir auprès de votre petite librairie de quartier, qui a aussi besoin de vous !
Dans tous les cas, MERCI ♥︎

NB: Pour visualiser correctement tous les liens de cet article, il vous sera peut-être nécessaire de désactiver momentanément votre module AdBlock ou de classer Mon Journal Doré dans votre liste verte. Pas de panique, il n’y a aucune pub intempestive ou invasive sur le blog !

You May Also Like

0 commentaires