Mes dernières lectures #21

by - 28.11.18

Mes dernières lectures

Comme chaque semaine, voici les chroniques de mes dernières lectures
Au programme: trois novelas sauvages, une pièce de théâtre magique et le premier tome d'une saga fantasy young-adult prometteuse.


Légendes d'automne de Jim Harrison

Publié en juin 2010 chez 10/18, traduit par Serge Lentz, 320 pages

Résumé de l'éditeur

Au fil de ces trois novelas puissantes et sauvages, Jim Harrison compose une tragédie moderne où la violence, la rédemption et l'amour vibrent à chaque page. De Cochran, l'ancien militaire laissé pour mort, à Tristan Ludlow, parti pour le front de 1914, la vengeance, immuable, est au cœur de leur destin. 

Mon avis

J'avais hâte de découvrir l'écriture de Jim Harrison, grand écrivain américain, encensé depuis des années par les libraires et critiques.

Ce recueil de trois "novelas" ou courts romans, dresse le portrait d'une Amérique sauvage et virile. L'auteur nous présente des personnages principaux masculins, des hommes forts, même si souvent blessés par l'existence, qui ont tous un lien fort avec la nature.
Parmi les sujets récurrents abordés par l'auteur, nous pouvons distinguer la vengeance, la trahison et l'amour. Des sentiments humains puissants et dévastateurs.
Heureusement, Jim Harrison redore l'image de l'homme en mettant également en avant son courage et son pouvoir de rédemption et de pardon.

J'ai été vraiment absorbée par les trois histoires, l'auteur est un très bon conteur, son écriture est fluide, précise et assez descriptive, ce qui donne à l'oeuvre un grand pouvoir immersif.
Les personnages dépeints sont savoureusement énigmatiques et profondément humains.

Dans "Une vengeance", il est question d'une histoire d'amour passionnelle et adultère. Le mari trompé, un homme d'affaires plein aux as, va se venger dignement. Nous suivrons alors les conséquences de ces actes, avec un grand voyage au Mexique, royaume du crime et de la drogue.

La deuxième histoire contée, "L'homme qui abandonna son nom", est mon gros coup de coeur.
Je suis tombée amoureuse du personnage de Holstrom, un businessman qui, malgré sa vie "parfaite", cherche un sens à sa vie. C'est un homme curieux, qui tentera de vivre plein d'expériences différentes, d'apprendre de nouvelles choses, pour accéder au bonheur qui lui semble si lointain.
Je me suis reconnue dans cette quête existentielle et cette curiosité débordante.

Nous suivons sa vie, son enfance dans le paisible Wisconsin, sa découverte de la danse, son mariage, son ascension professionnelle puis son divorce, les difficultés qu'il rencontre en tant qu'homme célibataire.
J'ai particulièrement apprécié le procédé narratif employé, Holstrom tient en effet un journal intime où il couche des phrases n'ayant pas forcément de lien les unes avec les autres mais offrant un ensemble plein de fraîcheur et d'émotion.

Jim Harrison livre ici une histoire assez différente des deux autres, plus humoristique et plus citadine. Il y dénonce le capitalisme et le matérialisme et fait l'éloge de la simplicité.

Enfin dans le dernier roman du recueil "Légendes d'automne", nous suivons l'histoire d'une famille du Montana, une famille qui verra son existence bouleversée par la guerre et la mort d'un de ses garçons.
J'ai apprécié découvrir la personnalité très différente des deux frères survivants: Tristan et Alfred.
L'auteur dresse ainsi différents portraits de la masculinité. Il aborde aussi et surtout le sujet de la jalousie et de la rivalité amoureuse dans ce roman, avec brio.

J'ai hâte de découvrir d'autres romans de l'auteur.

Ma note ★★★★☆

Acheter le livre

Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare

Publié en 1600, domaine public, 96 pages

Résumé

A l'heure où les elfes s'éveillent, les humains s'endorment. Les uns demeurent au plus profond des bois - lieu où les lois irrationnelles de l'amour ont libre cours -, les autres habitent la cité - régie par une loi antinaturelle et imposée. A Athènes, Hermia en est victime : alors qu'elle aime Lysandre, son père veut la marier à Démétrius, lui-même convoité par Hélène. Quand Lysandre et Hermia s'enfuient dans les bois, suivis par Hélène et Démétrius, leur chemin croise celui de Puck, lutin envoyé en mission par Obéron, le roi des elfes... Comédie légère en cinq actes, en vers et en prose, écrite en 1595, Le Songe d'une nuit d'été est un hymne au pouvoir de l'imagination.

Mon avis

Deuxième pièce de Shakespeare lue cette année, on peut dire que même si j'ai tardé à découvrir son oeuvre, je me rattrape bien !

Le Songe d'une nuit d'été est une comédie fantastique en cinq actes. L'auteur fait preuve d'une grande fantaisie dans la pièce, son imagination est débordante et il n'hésite pas à mélanger mythes grecs et êtres fantastiques plus récents (lutins, fées et compagnie) dans une intrigue surprenante.
Cette lecture m'a beaucoup fait penser au "Jeu de l'amour et du hasard" de Marivaux, publié plus d'un siècle plus tard, en 1730.
L'intrigue est légère, il y est surtout question d'amour: amour vaincu, amour non partagé, jalousie.

Même si j'ai lu la pièce sans déplaisir, elle n'a pas été un coup de coeur, il m'a manqué une certaine profondeur. Mais il faut dire que je ne suis pas très fan de comédie. Je ne regrette pas d'avoir découvert cette pièce. La prochaine sur ma liste est, je crois, la plus populaire, Roméo et Juliette.

Ma note ★★★☆☆

Acheter le livre


L'Alliance des Trois de Maxime Chattam

Publié le 29 octobre 2008 chez Albin Michel, 496 pages

Résumé

Personne ne l'a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l'obscurité et l'effroi. D'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, les palpent, à la recherche de leurs proies... Quand Matt et Tobias se sont éveillés, la l'erre n'était plus la même. Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre...

Mon avis

Après avoir entendu tant d'éloges sur la saga Autre-Monde de Maxime Chattam, j'étais très curieuse de découvrir cette saga fantasy young-adult.

C'est avec une certaine appréhension que j'ai commencé cette lecture, étant confrontée à un style assez jeunesse (qui n'est pas ma tasse de thé).
Malgré mes craintes, je me suis assez vite laissée emportée par cette histoire très originale grâce à un suspens souvent présent et à des descriptions très évocatrices.

Maxime Chattam fait preuve d'une imagination et d'une fantaisie incroyables dès ce premier tome.
Les personnages sont attachants et présente une complémentarité et une évolution intéressantes.
J'ai beaucoup aimé le côté post-apocalyptique de l'intrigue et sa théorie écologiste. Les créatures présentées sont souvent ignobles. J'ai été agréablement surprise par la présence de scènes assez gores par moment, cassant un côté jeunesse trop innocent.
L'intrigue est très cinématographique, il y a beaucoup de péripéties et plein de mystères irrésolus.

Une saga young-adult originale et très prometteuse.

Ma note ★★★☆☆

Acheter le livre


Connaissiez-vous l’un de ces romans ?
Que lisez-vous en ce moment ?

Cet article contient des liens affiliés Amazon. En commandant via ces liens, vous participez à soutenir mon activité sur ce blog. Le prix reste le même pour vous. Sinon, n’hésitez pas à vous fournir auprès de votre petite librairie de quartier, qui a aussi besoin de vous !
Dans tous les cas, MERCI ♥︎

NB: Pour visualiser correctement tous les liens de cet article, il vous sera peut-être nécessaire de désactiver momentanément votre module AdBlock ou de classer Mon Journal Doré dans votre liste verte. Pas de panique, il n’y a aucune pub intempestive ou invasive sur le blog !

You May Also Like

0 commentaires