Mes dernières lectures #20 - Prix SNCF du polar 2019

by - 21.11.18


La SNCF offre chaque année aux lecteurs la possibilité de lire les livres sélectionnés pour le prix SNCF du polar. Pendant une semaine, cinq bandes dessinées et cinq romans étaient donc accessibles gratuitement sur le site de la SNCF. 
Enthousiaste, je me suis lancée à leur découverte et je partage aujourd'hui mon avis sur les quatre  polars que j'ai lu à l'occasion.
Je partagerai également mon avis sur Youtube où j'annoncerai quel livre mérite pour moi le prix.

Au programme aujourd'hui: la mort de deux adolescentes dans le décor bucolique du Canada, un règlement de compte familial et un meurtrier infiltré à bord d'un baleinier.

Bondrée d'Andrée Michaud

Publié en octobre 2017 chez Rivages noir, 330 pages

Résumé de l'éditeur

À l’été 67, une jeune fille disparaît dans les épaisses forêts entourant Boundary Pond, un lac aux confins du Québec rebaptisé Bondrée par un trappeur enterré depuis longtemps. Elle est retrouvée morte, sa jambe déchirée par un piège rouillé. L’enquête conclut à un accident : Zaza Mulligan a été victime des profondeurs silencieuses de la forêt. Mais lorsqu’une deuxième adolescente disparaît à son tour, on comprend que les pièges du trappeur ressurgissent de la terre et qu’un tueur court à travers les bois de Bondrée.

Mon avis

Alors que l'histoire et le décor paraissaient prometteurs, j'ai eu une petite déception à la lecture de ce thriller québécois.
Nous y suivons plusieurs familles, anglophones et francophones, en vacances au bord d'un lac situé à cheval sur la frontière Etats-Unis / Canada.
Chaque famille a construit son chalet et passe les trois mois d'été à profiter du cadre bucolique offert par l'endroit.
Le cadre est charmant, les descriptions de l'auteure permettent au lecteur un pur moment d'évasion en pleine verdure, une bouffée d'oxygène.
Dans la forêt, s'est suicidé il y a des années un trappeur solitaire, accusé de folie. Il est la source de nombreuses légendes et superstitions. Le roman est ainsi baigné dans une ambiance à la fois idyllique et mystérieuse, inquiétante.

Alors que tous les personnages profitent innocemment de leur été, le cadavre d'une adolescente est retrouvée dans les bois, la jambe prise dans un piège à ours.
Plusieurs jours plus tard, une autre jeune fille semble avoir connu le même sort.
L'enquêteur Michaud et son adjoint mènent l'enquête, hantés par les visages des jeunes filles.

J'ai beaucoup aimé la façon dont Andrée Michaud est entrée dans la psyché de ces deux policiers, elle nous présente deux hommes sensibles et détruits par leur travail.
L'inspecteur Michaud, efficace policier qui attend impatiemment sa retraite pour pouvoir enfin repartir en vacances avec sa femme, parle de "boomerangs" pour décrire les jeunes victimes qui ne le quittent jamais, même après des années. Ce personnage, profondément humain, m'a beaucoup touché.
Autre personnage attachant, Andrée, petite fille curieuse et innocente, qui apportera beaucoup de réponses aux adultes. Avec ses yeux d'enfant, nous découvrons une nouvelle facette de l'histoire.

Le gros problème de ce thriller, c'est son intrigue principale, qui avait pourtant beaucoup de potentiel.
Le roman présente des longueurs, il n'y a pas beaucoup d'action. Je n'ai pas eu le petit frisson que j'attendais. Certains personnages clés ne sont pas assez recherchés à mon goût.
Après quelques rebondissements, le dénouement et l'identité du tueur paraissent irréalistes, peu crédibles.

Un roman noir à l'ambiance envoûtante qui m'a laissé malheureusement sur ma faim.

Ma note 3/5
Acheter ce livre

Le Verger de marbre d'Alex Taylor

Publié le 18 août 2016 chez Gallmeister, traduit par Anatole Pons, 288 pages

Résumé de l'éditeur

En plein Kentucky rural, la Gasping River déploie son cours au milieu des falaises de calcaire et des collines couvertes de champs de maïs et de soja. Un soir où il remplace son père, qui conduit le ferry parcourant la rivière dans les deux sens, le jeune Beam Sheetmire tue un passager qui tente de le dévaliser. Mais sa victime est le fils de Loat Duncan, puissant homme d’affaires local et assassin sans pitié. Toujours accompagné de ses chiens menaçants, Loat est lui-même porteur d’un lourd secret concernant le passé de Beam. Aidé par son père, le jeune homme prend la fuite, tandis que Loat et Elvis, le shérif, se lancent à ses trousses.

Mon avis


Un thriller américain assez classique mais qui réserve quelques bonnes surprises.

Dans cette histoire, nous suivons Beam Sheetmire, jeune homme narcoleptique, en fuite dans la nature suite au meurtre qu'il a commis.
J'ai aimé la place de la nature dans ce roman, l'auteur la décrivant tantôt comme accueillante tantôt comme hostile.
Les personnages sont intéressants, notamment le protagoniste principal qui couve une grande violence refoulée, provenant certainement des secrets de sa famille.

L'intrigue se déroule en milieu rural, où nous rencontrons histoires de gangs et trafics en tout genre.
Le gros point positif du roman tient aux secrets de famille, qui créent un mystère pesant, et également à la présence de plusieurs méchants. Ces derniers sont variés: meurtrier occasionnel, truand, tueur en série.
Les rebondissements sont bien présents, les scènes sanglantes aussi.

Malgré ces points positifs, je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce roman. Je ne me suis pas attachée aux personnages et le cadre de l'intrigue était peut être trop commun pour moi (surtout que je lis beaucoup de romans se déroulant dans la campagne américaine).
L'écriture ne m'a pas fait grand effet non plus.

Une bonne lecture.

Ma note 3/5
Acheter ce livre

Dans les eaux du Grand Nord de Ian McGuire

Publié le 4 mai 2017 chez 10/18, traduit par Laurent Bury, 312 pages

Résumé de l'éditeur

Puant, ivre, brutal et sanguinaire, Henry Drax est harponneur sur le « Volunteer », un baleinier du Yorkshire en route pour les eaux riches du cercle polaire arctique. 
Patrick Sumner, un ancien chirurgien de l’armée traînant une mauvaise réputation, n’a pas de meilleure option que d’embarquer sur le baleinier comme médecin. En Inde, pendant le siège de Delhi, Sumner a cru avoir touché le fond de l’âme humaine, et espère trouver du répit sur le « Volunteer »… Mais pris au piège dans le ventre du navire avec Drax , il rencontre le mal à l’état pur et est forcé d'agir. 
Alors que les véritables objectifs de l'expédition se dévoilent, la confrontation entre les deux hommes se jouera dans l'obscurité et le gel de l'hiver arctique.

Mon avis

Gros coup de coeur pour ce thriller historique passionnant et immersif.

Ian McGuire est un excellent conteur, je me suis trouvée embarquée en Angleterre puis dans les eaux du Grand Nord, près du Groenland, à bord d'un baleinier du XIXe siècle.
Les descriptions de l'auteur, bien menées, permettent de découvrir un univers glacé, maritime, captivant. L'ambiance du roman est géniale.

L'intrigue est assez originale puisque nous suivons l'équipage du baleinier et notamment le docteur Sumner, personnage central charismatique et mystérieux, au passé sombre.
A bord du navire, un tueur assassine et viole. Une tension s'installe, le meurtrier est à la hauteur, abominable.
Les personnages sont recherchés, charismatiques. Les péripéties et rebondissements sont nombreux.

Toutes les clés d'un thriller historique étant réunies, envoûtée comme je l'ai été par ma lecture, c'est ce thriller que je souhaite distinguer pour le prix du polar SNCF 2019.

Une lecture immersive, un vrai voyage.

Ma note 4/5
Acheter ce livre

Police d'Hugo Boris

Publié le 24 août 2016 chez Grasset, 176 pages

Résumé de l'éditeur

« Ferme les yeux et pense à la France. » C’est une blague qu’on se lance, entre flics, quand il faut faire le sale boulot. Déjà épuisés par la routine des violences, trois gardiens de la paix se voient confier une mission inhabituelle. Une reconduite à la frontière. À Roissy. De là, le réfugié tadjik qu’ils escortent s’envolera pour une mort certaine.
Dans le huis clos de la voiture sérigraphiée : quatre corps, quatre consciences, quatre tragédies personnelles. Suffit-il vraiment d’ouvrir les yeux pour changer le monde ?

Mon avis

Très bonne surprise avec ce petit roman plein d'humanité et d'originalité.

Nous y suivons trois policiers qui se retrouvent confrontés à un vrai dilemme moral alors qu'ils se voient confier une mission inhabituelle.
Les personnages sont profondément humains, ambivalents, et du coup, très attachants.
Virginie, mariée et jeune maman, a eu une aventure avec son collègue Aristide et est tombée enceinte. Elle projette d'avorter mais en souffre énormément, est assaillie par le doute.
Aristide est le policier bon collègue, assez grossier mais très sociable, toujours souriant, immature.
Enfin Erik est le chef, un homme vu par ses subordonnés comme un carriériste, un passionné par le métier qui, en réalité, s'est laissé vampirisé par sa vie professionnelle et n'arrive plus à décrocher.
L'auteur met en lumière la pénibilité du métier de policier à travers le portrait de ces trois personnages très différents.

Avec une écriture vive et une belle originalité de l'intrigue, Hugo Boris explore l'âme humaine et sa complexité. Les policiers, confrontés à leurs devoirs, se retrouvent acculés, leur empathie leur faisant perdre pieds.

Enfin, l'auteur dénonce la dictature bureaucratique et son injustice en mettant en lumière le traitement réservé aux immigrés clandestins réfugiés.

Même si j'ai du mal à le classer dans la catégorie du thriller, ce roman psychologique offre un beau moment de lecture, propose une réflexion salvatrice et une nouvelle vision, plus humaine, du métier de policier.

Ma note 4/5


Connaissiez-vous l’un de ces romans ?
Que lisez-vous en ce moment ?

Cet article contient des liens affiliés Amazon. En commandant via ces liens, vous participez à soutenir mon activité sur ce blog. Le prix reste le même pour vous. Sinon, n’hésitez pas à vous fournir auprès de votre petite librairie de quartier, qui a aussi besoin de vous !
Dans tous les cas, MERCI ♥︎

NB: Pour visualiser correctement tous les liens de cet article, il vous sera peut-être nécessaire de désactiver momentanément votre module AdBlock ou de classer Mon Journal Doré dans votre liste verte. Pas de panique, il n’y a aucune pub intempestive ou invasive sur le blog !

You May Also Like

0 commentaires